22 juillet 2019

Johann Le Guillerm au Mans – juin à septembre 2019

Le festival Le Mans fait son Cirque, au sein du Pôle régional Cirque Le Mans, s’associe à la Ville du Mans, à la scène nationale Les Quinconces-L’espal, à La Fonderie et au Théâtre de l’Éphémère pour présenter au Mans l’œuvre d’avant-garde de l’artiste Johann Le Guillerm. Une collaboration culturelle locale pour offrir une formidable expérience artistique de 2019 à 2021. À la croisée de la sculpture, de l’installation, de la performance et du spectacle, le projet Attraction Le Mans 2019-2021 invite à porter un regard inédit sur le monde, l’espace et l’art.

Acte 2 : Secret (temps 2), Les Architextures et Le Pas Grand Chose (juin-septembre 2019)

Avec Attraction Le Mans 2019-2021, le festival Le Mans fait son Cirque partage avec le public l’œuvre inclassable de Johann Le Guillerm, à la croisée du cirque, de la performance et de l’art contemporain. L’Architexture Le Palk investira la promenade Newton et le spectacle Secret (temps 2) ouvrira la 18e édition du festival, sous chapiteau, du 18 au 30 juin 2019 !

Secret (temps 2), spectacle sous chapiteau

L’Univers est son terrain de jeu ; la piste, un laboratoire où il expérimente de nouvelles lois pour mettre de l’ordre dans le tumulte du monde et en perturber les évidences supposées. Johann Le Guillerm y fait corps avec la matière, dompte les turbulences atmosphériques, provoque des équilibres instables et se joue des éléments. Il est Don Quichotte lorsqu’il chevauche d’étranges mécaniques, mi araignées, mi escargots, pour partir à l’assaut d’insondables défis puis se fait Sisyphe pour construire obstinément des mikados géants qu’il détruit sans aucun état d’âme, une fois vérifiée leur stabilité. Il y a dans Secret du mystère, de la poésie, de l’intuition, de l’expérience. Il y a de l’acharnement. Un Secret qui se (re)crée année après année pour dresser une cartographie d’une planète sans lieu mais aux perspectives sensibles et utopiques infinies. Ainsi un nouveau paysage apparaît au spectateur, spectacle après spectacle, comme familier, mais imperceptiblement reconfiguré à chaque relecture.

18 au 30 juin 2019, Festival Le Mans fait son Cirque

Le Palk, L’Indrique et Le Crisalide, Architextures

Architectures par leur forme, textures par leur maillage, Les Architextures infiltrent les paysages de leurs structures de bois. Utopie de construction éphémère, sans affectation, mutante et migrante, elles s’exposent aux éléments, à la mémoire et au passé des sites qu’elles investissent, modifiant insensiblement et durablement le paysage autant qu’elles sont transformées par lui. Ce dialogue, in situ, invite à l’expérience du monde réel, mais en trouant l’espace, Les Architextures en perturbent la perception, ouvrent le champ à d’autres possibles.

À partir de juin 2019, dans les jardins (proche Cité du Cirque, Île-aux-Planches, jardin des Plantes)

Le Pas Grand Chose, conférence pataphysique ludique

Johann Le Guillerm nous livre son cirque mental ou comment recréer le monde à partir du point minimal. L’affirmation que le monde peut être réélaboré par soi-même pour ne pas le subir mais mieux l’éprouver, le penser, le vivre. Une utopie. Sauf que quand Johann Le Guillerm dialogue avec le point, l’aventure prend des tours extrêmement inattendus. Accepter d’entrer dans les méandres de ce cerveau réfractaire nous fera perdre nos repères les plus élémentaires. Le déséquilibre menace, le tourbillon est permanent. Car accepter de penser contre le monde, c’est abandonner nos a priori mais peut-être aussi nos a posteriori… Avec Le Pas Grand Chose entrons de plain-pied dans quelque chose de son pas grand chose !

16 et 17 septembre 2019, Théâtre de l’Éphémère

Acte 1 : La Transumante, 26-27 janvier 2019

Cent-cinquante carrelets de bois de trois mètres de longueur, dix manipulateurs et un maître d’œuvre : Johann Le Guillerm et sa créature de bois entament chaque heure une nouvelle mutation. Ni clou, ni vis, ni boulon, ni colle, ni corde : la simple pression des carrelets de bois les uns contre les autres tient l’œuvre assemblée. À la fois solide et fragile, La Transumante se construit et se déconstruit dans un même mouvement. Sa forme n’est pas prédéfinie, elle n’est que la résultante du maillage qui la construit. Agitée de forces contradictoires, La Transumante prend vie au fil de ses mutations, elle peut atteindre 200 m2 au sol et grimper jusqu’à quatre mètres de haut, devenir sculpture comme support aux équilibres les plus surprenants.

Samedi 26 janvier : 14h à 20h, place du Jet d’eau
Dimanche 27 janvier : 11h à 17h, place des Jacobins

Création : Johann Le Guillerm
Production : Cirque ici – Johann Le Guillerm
La Transumante a été créée lors de La Nuit Blanche 2014, Ville de Paris.

En parallèle de la performance, participez à un atelier de construction d’Architextures

En lien direct avec La Transumante, les enfants (dès 10 ans) et leurs parents sont invités à construire des structures architecturales avec de mini carrelets de bois. Une plongée dans différentes formes d’équilibre qui permettent à ces éléments de tenir ensemble sans clou, ni vis, ni colle, mais simplement par le maillage qui les compose. Des membres de la compagnie seront présents pour accompagner ceux qui souhaitent faire l’expérience de l’équilibre de la forme et du mouvement.

Dimanche 27 janvier : 11h à 13h30, 14h30 à 16h, Les Quinconces (1er étage), place des Jacobins

La Transumante © David Dubost

La Transumante © David Dubost

Rejoindre le projet Attraction sur attraction2019-21.com

#AttractionLeMans x #LMFSC19